24 septembre 2008

24/09/08 : Les vertus de l'auberge de jeunesse

Dans ce monde de brute où l'égoïsme et l'individualisme sont au devant de la scène internationale des pantins occidentaux, j'ai rencontré l'auberge de jeunesse. A 20 minutes du centre ville à pieds, près d'un rond point où s'élance une fontaine, un batiment presque neuf, une guirlande électrique et un parking exceptionnel.

Un parking exceptionnel qui m'a offert le plus beau des levers de soleil. Le ciel est rose, la Montagne s'élève dans une brume qui s'évapore doucement. Et le soleil, boule rouge, surgit, derrière ses contours.

Alors que j'imaginais une solitude fissurante dans les premiers jours de ma nouvelle vie à Aix en Provence, des gens, des gens, des gens. Des allemands, des anglais, des polonais, des français de toute ville et un accueil humain. Alors que je pensais me retrouver desemparée et seule face au monde procédurier et administratif, c'est l'ouverture d'esprit, la convivialité et la découverte qui m'a accompagné. En une semaine, déjà je reconnais des visages dans cette ville inconnue, déjà je découvre et voyage dans cette région inconnue.

L'auberge de jeunesse et tous ces humains qui passent et se parlent.

On aurait dit un autre monde.

Posté par Anne Claire LF à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur 24/09/08 : Les vertus de l'auberge de jeunesse

Nouveau commentaire